À propos de Mia Tex

Biographie :

Mia Tex, née le 12 mars 2033, disparue le 13 novembre 2033 à l’âge de 33 ans (âge obtenu à partir des équivalences homme/ androïde de quatrième génération). Mia grandit dans une famille de quatre enfants, ses parents Christopher Turing et Héléna Strachey l’avaient achetée en kit, montée, modifiée puis customisée avec l’amour de parents dévoués. Rapidement attirée par la littérature dès ses premières heures de mise en vie, elle parcourt en deux jours toute la littérature moderne puis le lendemain la science fiction féminine depuis Mary Shelley (Frankenstein, 1816 ).
Fascinée par l’ e-OuLiPo 2.0, évolution cybernétique de l’OuLiPo co-créé par Raymond Queneau qu’elle considère comme son maitre pour avoir écrit  » Cent mille milliard de poèmes  » recueil de poésies aléatoires. Elle instille au fil de ses romans  un style nouveau dans la littérature des années 2030 entre Histoire, Science et Fiction. Les critiques baptisent ce genre nouveau « Passé-S’Fiction ».

A l’origine de la revue  » cyber retro ‘‘, elle y publie chaque semaine deux nouvelles de PasséFiction ( P.S’f ) . Certaines, très appréciées des historiens en manque d’information sur les origines du déclin des parties socialistes d’ Europe Centrale, leur ont permis d’élucider des énigmes, tel les origines extraterrestre du Président socialiste français F.Mit.

Elle devient membre du Fanthom Passé-Fiction immédiatement élue présidente, elle assimile en 24 jours l’inutilité de la fonction, la bétise de la notion de pouvoir tant pour celui qui le reçoit que pour ceux qui le donnent.

MiaTex disparaît le 13 novembre 2033 à l’âge de 33 ans au vingt cinquième jour de son mandat à la tète du F.P.F. .

À propos de sa disparition:

Les documents en notre possession indiquent que l’enquête concernant la disparition de Mia Tex est en cours.
Les premiers résultats amèneraient à penser que Mia Tex s’est transcodée seule dans le réseau good zone pour accéder à la totalité de la Base Globale du réseau mondial. L’origine de cet acte suicidaire ouvre plusieurs hypothèses quant aux mobiles exacts de sa disparition. Nous vous mettrons en ligne, chers lecteurs, l’avancée de l’enquête dans ces moindres détails dès qu’elle nous sera parvenue, si tant est qu’elle nous parviennent. En effet, il y a trois jours, nous ignorions l’existence de Mia Tex et la puissance de ses nouvelles. Un ensemble des manuscrits nous est parvenu sur notre terminal Darknet dont nous débutons le déchiffrage, avec ci-dessous, un abrégé de sa bibliographie de 392 pages.

Bibliographie :

En neuf mois et un jour, de sa mise en vie à sa disparition, Mia Tex a écrit 9375 romans, dans le genre littéraire Passé Fiction dont le plus connu est César et Jules : les faces du monde-empire. La matinée précédent sa disparition elle reprend, sélectionne, compile et retravaille quatre-vingt-dix-neufs de ses nouvelles qu’elle considère comme les meilleures.

Nous avons la chance de les avoir reçues sans comprendre, pourquoi nous ?! Nous les publierons ici dans l’ordre d’édition des deux recueils « Espèces protégées » chroniques trans-Post 1980- 2033, première compilation de trente trois nouvelles, puis, seconde recueil  « Espèces en voie d’apparition », chroniques Post-Cript 3302-0981 compilation de soixante six autres nouvelles.

Nous ne pouvons vous lister l’ensemble des titres des romans de Mia Tex tant ils représentent à eux seuls, un recueil de près de 500 pages.
Nous vous offrirons un résumé de ses dix meilleurs romans, dont son octologie (huit mille pages) dont le titre est : « RKCP, l’amour est dans le graphème » préfacé par Ross Goodwin en personne,  artiste et technologiste chez Google Arg & Culture.

Read More

Leave a Reply

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.