Description détaillée

Ta Belgitude… Ma Vierzonitude

Author:

10.0020.00

A l’occasion du 40ème anniversaire de la disparition de Jacques Brel et des 50 ans de la chanson « Vesoul », Rémy Beurion nous convie à son voyage introspectif à travers un essai épistolaire foisonnant de poésie et d’amour pour le grand Jacques et la ville de Vierzon.

Ta Belgitude… Ma Vierzonitude, Rémy Beurion
Aranea Editions

Édition imprimée : 20 € – ISBN : 978-2-36724-004-6.
296 page. Broché

Éditions numériques : 10 € – ISBN : 978-2-36724-007-7 (pdf), 978-2-36724-005-3 (epub), 978-2-36724-006-0 (mobi). Formats numériques livrés : pdf – epub – mobi.  Les trois versions sont téléchargeables dans un fichier à décompresser).

Disponible et en stock

Effacer
UGS : ND Catégories : ,

Description

Ta Belgitude… Ma Vierzonitude
Chronique d’une ville qui n’était pas prête à la notoriété

Rémy Beurion | ARANEA EDITIONS

Présentation de l’ouvrage

Avoir Brel dans son ADN. Lorsqu’en 1968 les premières notes d’accordéon de Marcel Azzola lancèrent l’onde de choc d’un tube planétaire repris à ce jour en plus de 150 versions différentes, l’histoire de Vierzon se lia soudainement et intimement à celle de Jacques Brel. Car si la chanson s’intitule Vesoul, c’est bien de Vierzon dont il est question dès le premier vers : « T’as voulu voir Vierzon et on a vu Vierzon… ». Pour Rémy Beurion, vierzonnais de naissance et biberonné aux chansons de Jacques Brel, il n’y a pas de hasard dans l’évocation de Vierzon, mais de nombreux mystères. Pourquoi intituler Vesoul une chanson qui commence par Vierzon ? Pourquoi les vierzonnais ont-ils vécu cette allusion comme un affront ? Jacques Brel a-t-il vu Vierzon ?

En 2008, Rémy Beurion se lance dans la création d’un blog qu’il baptise « Vierzoul » et tente de répondre à ces questions entêtantes. Dix ans plus tard, les chroniques et réflexions portées par Vierzoul donnent naissance à un essai épistolaire foisonnant de poésie et d’amour pour le grand Jacques et la ville de Vierzon. La publication de « Ta Belgitude… Ma Vierzonitude » chez Aranea Éditions coïncide avec le 40ème anniversaire de la disparition de Jacques Brel et les 50 ans de la chanson Vesoul. C’est le moment pour réconcilier définitivement la ville de Vierzon avec son Jacques Brel. C’est le moment pour donner à Jacques Brel la place qu’il mérite vraiment à Vierzon. Gageons que ce livre puisse y contribuer.

Extrait

« J’ai tes cendres dans ma sacoche, nous roulons vers une autre idée, celle que la mort n’est pas si moche au regard du mal qu’elle nous fait. Cette fois-ci, mon cher Fernand, tu es derrière et moi devant, fendant la bise du matin qui sèche, sans vraiment le vouloir, le squelette de mon chagrin. J’ai plein d’os dans ma peine et peu de chair dans ma tristesse. A force de pleurer sans cesse, on épuise jusqu’à ses mains, on épuise jusqu’à ses fesses d’être assis là, sans lendemain. On épuise jusqu’à sa vie, trempée par l’eau qu’on ne boit plus. On épuise jusqu’à ses envies d’être sous terre en vivant dessus. On épuise jusqu’à ses « enfin » qui n’ont jamais rien résolu, ni nos phrases dont on sait la fin, ni le détail du superflu. »

A propos de l’auteur

 

 

Rémy Beurion est né le 5 juillet 1968, à Vierzon, un vendredi, « c’est tout bon ou tout tchi », lui répétait sa mère. Contrairement à la légende, il ne chantait pas tout Jacques Brel à 4 ans. De nombreuses années plus tard, il sort son premier livre, « Gueules de zincs », aux éditions de La Bouinotte, un plaidoyer pour les bistrots de Vierzon et d’ailleurs dont il en découvre l’univers singulier avec son père, jardinier, au café du Pouriau.
Journaliste depuis 1991 au Berry Républicain, il vit de l’intérieur la fermeture de la Case en 1995, il en extrait « Ma Française » aux éditions de la Bouinotte. De la Case aux tracteurs vierzonnais, il n’y a qu’un pas, arrive son troisième ouvrage « Les Fous du Vierzon » aux éditions Castor et Pollux. Il retrace les grandes lignes de l’histoire de Vierzon dans « Vierzon de A à Z » chez Alan Sutton et s’offre le plaisir d’écrire des textes sur des photos d’engins agricoles et d’épaves de voitures dans « Contrechamps » chez CPE. « Ta Belgitude… Ma Vierzonitude » est son sixième livre qu’il consacre à l’autre mamelle de Vierzon : Jacques Brel.

 

Informations sur le téléchargement

Nos ouvrages sont garantis sans DRM. Nous utilisons la plateforme de micropaiement Paypal. Il vous est donc possible de régler avec votre carte bancaire même si vous ne possédez pas de compte PayPal. Il n’est pas nécessaire de créer un compte sur la boutique Aranea Editions pour passer commande. Au moment d’effectuer le paiement, il vous est demandé de choisir un moyen de paiement. Choisissez « paypal » (seul choix possible), et validez. Vous serez alors guidé par le processus PayPal pour achever votre commande. Une fois le paiement effectué, vous serez redirigé vers notre site pour procéder au téléchargement du fichier. En parallèle, un mail confirmant votre achat vous sera envoyé dans lequel un lien de téléchargement sera également affiché.

Le ficher téléchargé est un format compressé. Vous devez le décompresser à l’aide d’un logiciel comme 7zip, winzip ou winrar. Vous obtenez alors trois fichiers. L’un est au format pdf (conseillé pour une lisibilité sur ordinateur), l’autre est au format epub (conseillé pour une utilisation sur tablette tactile et autres liseuses électroniques). Le troisième fichier est au format mobi pour une lecture sur les tablettes Kindle. En cas de difficulté, n’hésitez pas à nous contacter à ventes@aranea-editions.org

Informations complémentaires

Dimensions ND
Choix du format

Ta Belgitude… version imprimée, Ta Belgitude… version numérique

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Ta Belgitude… Ma Vierzonitude”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.